Histoire d’expérience et expérience de l’histoire

Entre faire l’expérience de et avoir l’expérience de, il y a le temps du passé et du présent, qui offre
les conditions pour que le savoir-faire advienne à la conscience et à la raison ; avec la recherche,
arrivera le sens qui, dans l’écriture ouvrira peut-être à de nouvelles connaissances construites et
alimentées avec méthode. Toute recherche praxéologique débute, se nourrit et se termine par un
savoir-faire qui deviendra expérience non seulement de recherche, mais aussi de savoir, de savoirfaire
et de vie. Ainsi, toute recherche praxéologique est singulière dans l’articulation de deux
niveaux : le niveau expérientiel qui correspond au « faire et à l’avoir » une expérience
professionnelle et le niveau expérimental qui correspond au « faire et à l’avoir » une expérience
de recherche, ces deux niveaux s’alimentant en permanence car le niveau expérimental participe
aussi à la construction de l’avoir expérientiel.
Dans mon journal préféré (Le Progrès) d’un des premiers jours de mai 2015, un article fait état
d’une convention que viennent de signer le préfet de l’Ain, le colonel commandant le groupement
départemental de gendarmerie et le maire de St Etienne du Bois, commune de 2500 habitants où
je réside…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *