L’enfermement: le regard de l’historien

L’enfermement est un questionnement de l’institution, des institutions, notamment des institutions sanitaires et sociales. S’impose, alors, immanquablement, la figure de Foucault et son livre majeur sur le sujet “Surveiller et punir”. Il est de ceux qui ont pensé l’institution totale. Mais, il n’est pas le seul. Il nous faut évoquer Goffmann et son ouvrage “Asylums” écrit en 1961 et traduit, en France, en 1968. C’est lui qui a proposé le concept de “total institution” qui désigne l’ensemble des institutions, hôpital, caserne, école, couvent, usine, orphelinat, etc. Fermées sur elles-mêmes, elles sont “une matrice de la vie collective” ; organisées suivant un plan unique et rationnel, elles sont le lieu de “l’agression que subit le soi de l’individu”. En écho à cette affirmation/définition, écoutons Foucault …

 

Télécharger le document complet

Categories: Accès libre, Ouvrage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *